- Mon nom est José Correia. Je suis venu pour te tuer et récupérer un truc dans ton sac qui n’est pas à toi. Et toi, quel est ton nom ?

- Richard Anaïska.

- Enchanté, dit Correia d’un air grave et sincère. Et très honoré de combattre un vampire ; c’est pourquoi j’ai attendu la fin de la journée… Je ne te connais pas et par conséquent, ça n’a rien de personnel ; je dois juste remplir mon contrat. Je sais que tu vas te défendre, ce qui me rendra la tâche pénible. Si je prends le dessus et que tu souffres, je te promets de t’achever sans douleur.

- Tu récites ce beau discours à chaque fois ?

Le tueur ne répondit pas. Il rangea son fusil dans son dos et sortit un couteau de combat.

- C’est quand tu veux, dit-il.

 

Extrait de la nouvelle "Le dossier Ex-Mortem", du recueil Des Vampires et des hommes